Rechercher

Nappily ever after… Que faire lorsque nous n’aimons pas le résultat de notre BIG chop !

Mis à jour : mars 6



L'année tire à sa fin et 2019 qui approche, beaucoup d’entre nous allons remettre nos choix et notre style de vie, en question. Est-ce que nous devons faire, faire à nouveau ou même re-refaire un big chop ? Ce mot qui est aujourd’hui très familier, nous cause encore quelques sueurs froides juste à y penser. Tout recommencer à zéro! .L'une des premières choses que l’on fait, pour se rassurer et gagner en courage, est de se ruer sur les réseaux sociaux et de regarder des heures de vidéos. Pour nous préparer à se gros changement, nous lisons des tonnes d'articles également.


Maintenant confiante et gonflée à bloc, nous prenons un rendez-vous chez la coiffeuse. Ou pour les plus courageuses nous courons vers l’armoire du couloir pour sortir les ciseaux ou le rasoir électrique que l’on n’aurait jamais cru utiliser. Ça y est; le fameux "big chop" ! Cependant, quoi faire le lendemain quand le courage n'est plus et que nous n'aimons pas l'image projetée par le miroir? Ou pire encore, lors de la pousse, vos cheveux ne sont pas comme vous l'avez imaginés ! Ce n'est pas le" Nappily ever after" que nous avions penser atteindre...



Que faire lorsque nous n’aimons pas le résultat de notre BIG chop?


Étant moi-même passé par là, je me suis dit qu’il serait intéressant d’ouvrir la porte vers une discussion sur le choc psychologique qu’il est possible de vivre après avoir fait un changement aussi drastique que le Big chop.


Lorsque nous n’avons plus de cheveux derrière lesquels se cacher, il faut affronter ce qui se trouve devant nous. L’une des première chose que j’ai remarqué, après avoir fait mon premier et mon second Big chop, fut combien ma tête prenait de la place sur mon corps. J’ai aussi pris compte des nombreux boutons qui se tenaient fièrement sur mon front et aussi bizarre que cela puisse paraître, j’ai commencé à me trouver plus ronde.


Il est important de comprendre que couper ses cheveux n'aura pas seulement un impact sur ceux-ci mais aussi sur notre physique également. Par conséquent, laissez-vous quelques jours pour vous adapté à ce nouveau "look". Adaptez aussi votre garde-robe en conséquence, car il se peut que certain vêtements n'aient plus le même effet.



Cheveux longs n’égale pas féminité!


Avant de faire mon deuxième "Big chop", je me suis promis de rester moi-même après ce grand changement. En effet, avoir les cheveux est souvent associé à la féminité, cependant après mon Big chop, je n’ai pas ressenti se besoin de prouver ma féminité grâce à des accessoires et du maquillage. Je suis rester authentique et je n'ai pas changer mes habitudes dans le but de plaire aux autres. J’ai toujours été le type de personne très simple, qui ne porte pas de gros bijou et ne se maquille pas à tous les jours. Il est important de se rappeler que notre charme et notre féminité ne se trouve pas que dans notre apparence. Elle se cache aussi dans nos actions et notre confiance en soi. Pour ma part, lorsque j’ai compris ce fait, mon expérience avec mes cheveux coupés à totalement changer.



À chacun sa définition de la beauté


Les médias nous passent constamment le message que la beauté se présente en un genre et une forme possible mais c’est notre devoir de se rappeler que ce n’est pas le cas. Étant moi-même sur les réseaux sociaux avec ma chaîne Youtube, je partage des trucs et astuces sur les cheveux crépus. Alors, on me demande souvent comment avoir des cheveux doux, long et bien bouclés. Pour répondre à cette question, je prends toujours le temps d’expliquer aux gens que chaque personne à son type de cheveux et qu’aucun de ces types n’est plus beau qu’un autre.


Pour m’aider à avoir une image positive de moi avec les cheveux longs ou courts, j’ai commencé à me nourrir d’image positive de femme comme moi. Que ce soit sur Instagram ou YouTube, j’ai commencé à suivre des pages qui divulguent des images positives et constructives de la femme et ça m’a beaucoup aidé.


Au final, le Nappily ever after n’hexiste que derrière l’amour que l’on se donne peut importe notre allure et notre type de cheveux. Il n’y a pas de formule magique pour aimer son Big chop et il faut se laisser le temps et la chance de s’aimer. Au final, nos cheveux ne nous définissent pas, s’est nous qui les définitions.



* Miriam -

36 vues

©2018 Islande La Manna. Proudly created with Wix.com

Petitefro.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc